Résumé 2014

Avancement 2014

Chers amis,

Nous vous remercions grandement pour le soutien que vous apportez à l’Association Un-Ami. Notre mission consiste à mettre en place un modèle (ou un ensemble de modèles) permettant aux villages indiens de devenir des lieux de vie aussi propres et sains que n’importe où dans le monde. Pour atteindre cet objectif, nous créons actuellement une petite entreprise sociale, spécialisée dans la construction de toilettes et dans la collecte des déchets. Celle-ci agit auprès des habitants du village de Kameshwaram, dans le Sud de l’Inde, village qui a été dévasté par le Tsunami qui a touché l’Asie en décembre 2004. Nous aidons un groupe de villageois à développer des capacités dans la construction de toilettes et dans la collecte des déchets, et nous intervenons également auprès d’autres villageois afin qu’ils investissent dans le programme de construction des toilettes et qu’ils rejoignent le programme de collecte des déchets.

Vous pouvez vous demander pourquoi ce projet est-il important ?

Il faut savoir qu’en Inde la mortalité infantile (celle touchant les enfants âgés de moins de 5 ans) provoquée par la diarrhée touche approximativement 140 000 enfants chaque année. Ces chiffres représentent 11 600 enfants par mois ou 383 enfants par jour, ou encore un enfant toutes les 4 minutes. Il est évident que la diarrhée peut être significativement réduite par l’utilisation de sanitaires, par une gestion des déchets efficace et par des comportements d’hygiène répandus dans la population. Parmi les maladies transmissibles via les excréments, les maladies diarrhéiques sont la cinquième cause de mortalité (923,352000 morts par an) dans les pays à revenu intermédiaire (comme l’Inde), et la troisième cause de mortalité (445,918000 morts par an), après le VIH/SIDA, dans les pays à faible revenu (nombreux pays africains). Tout ceci explique l’importance de notre mission[ (WHO, 2015 : http://www.who.int/healthinfo/global_burden_disease/en/)]. Nous pouvons constater que les maladies diarrhéiques sont encore fortement présentes dans les pays en développement. Ces maladies ne figurent cependant pas dans le top 20 des maladies touchant les pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure (principalement les pays d’Amérique Latine et de l’Asie de l’Est), ni dans celui des pays à revenu élevé.

Nous vous présentons ici les statistiques concernant notre fonctionnement et nos progrès.

Tableau 1: Les différents impacts sociaux

Impact Social Total 2014 Moyenne par mois 2014 Moyenne par mois 2013
Nombre de sanitaires complets (comprenant, le plus souvent, une salle de bain et une fosse septique) 23 1.92 0.75
Nombre de logements concernés par la gestion des déchets 127.83 79.5
Nombre de réunions et événements à Kameshwaram 6 0.5 0
Nombre de discours de présentation dans les écoles 0 0
Autres actions publiques dans le village 7 0.58 0

D’après ces chiffres, nous devons améliorer nos interventions dans les écoles locales. La demande existe de la part des écoles (il y en a 3) mais nos équipes sont encore réticentes à intervenir.

Tableau 2: Structure des revenus en Roupie Indien

Catégories de revenus Total 2014 Total 2013
Paiements pour la collecte des déchets 17880 4000
Paiements pour la construction des toilettes 85175 0
Autres revenus 930 0
Total des revenus 103985 4000

Le tableau ci-dessus indique un fort progrès dans l’autonomie financière de notre organisation.

Tableau 3: Structure des dépenses en Roupie Indienne (Rs)

Catégories de dépenses (hormis les salaires qui se font via des transferts bancaires) Total en 2014 Pourcentage en total des dépenses 2014 Pourcentage en total des dépenses 2013 Commentaires
Services=électricité, eau, internet, loyer 45479 12.08% 1.97% Nous avons maintenant un bureau installé dans le village.
Salaires payés sur le terrain 152202 40.44% 6.66% Les maçons veulent être payés quotidiennement.
Gestion des déchets 14276 3.79% 2.36% Ces dépenses concernent les gants et les poubelles qui sont mis gratuitement à disposition des villageois. Les déchets non biodégradables sont collectés à hauteur de 20 ou 28 centimes Rs par mois.
Construction des toilettes 25614 6.81% 0.04% Nous payons 50 % des coûts du travail afin que les gens puissent utiliser les toilettes plutôt que de faire leurs besoins à l’extérieur.
Nourriture et boisson 7856 2.09% 0.25% Pendant les rencontres avec les villageois.
Impression et Photocopies 16441 4.37% 0.27% Impression des plannings hebdomadaires et mensuels, de la documentation du projet et du matériel pédagogique
Transports 17821 4.74% 1.36% Transportation des matériaux; Transportation des déchets
Aménagement du bureau 35933 9.55% 0.68% Ces dépenses correspondent à la fixation des portes et des fenêtres ainsi qu’à l’installation du toit.
Fournitures de bureau 14057 3.74% 0.23% Petites fournitures telles que le papier, agrafeuses, etc.
Matériel de bureau 260 0.07% 0.93% Tables et chaises.
Equipement de bureau 8466 2.25% 14.31% Modem, imprimante.
Autres paiements pour les partenaires 23200 6.16% 14.42% Nous payons des consultants extérieurs pour la formation. Cette catégorie de dépense diminue.
Autres dépenses 2347 0.62% 1.12% Divers frais, qui se réduisent également.
Audit administratif 5960 1.58% Nos audits sont désormais plus réguliers et formels.
Rencontres extérieures 4240 1.13%
Organisation des workshops 2185 0.58% Nous organisons des workshops.
Total des catégories de dépenses 376337 Pourcentage en total des dépenses

Total des salaires payés via des transferts bancaires
426241 53.11% 55.40% Les composants des différents salaires sont plus ou moins les mêmes.

Total des dépenses
802578 Soit 11786.03 €

 

Nous vous enverrons prochainement un rapport détaillé de notre activité (probablement écrit en anglais, mais qui sera accompagné d’une courte vidéo en français). Je vous adresse toutes mes amitiés, et reste entièrement disponible pour toute information supplémentaire.

Shyama V. Ramani

https://www.facebook.com/finindia www.friend-in-need.org

resume1

anual_rep2014
resume2